Continuer

Comment soutenir un ami dépressif ?

dépression conseils que faire ?

Lorsqu'un ami traverse une période difficile, il peut être difficile de savoir comment le soutenir d'une manière qui l'aide réellement. Il est souvent difficile de savoir ce qui est le mieux pour quelqu'un, et il est parfois dans notre nature humaine de penser que nos amis ont besoin de ce que nous pensons qu'ils ont besoin ou qu'ils bénéficieront de ce qui a fonctionné pour nous. C'est particulièrement vrai lorsqu'un ami se sent déprimé. Mais comment savoir s'il souffre de dépression, que faire et quand en parler à ses proches ?

Nous avons rassemblé ici quelques éléments importants à garder à l'esprit pour soutenir un ami déprimé.

 

1) Comment puis-je savoir si mon ami est déprimé ?

Selon la psychothérapeute Vanessa Kensing, la dépression se caractérise par des sentiments de tristesse, une perte d'intérêt, des modifications du sommeil et de l'appétit, une baisse de l'humeur et de l'énergie et des difficultés de concentration. Comme la dépression peut avoir une apparence ou une sensation différente pour chaque personne, elle peut être difficile à identifier. Cependant, Kensing dit que si vous remarquez que votre ami change constamment de comportement, par exemple s'il annule sans cesse ses plans, s'il ne semble pas s'intéresser aux choses qu'il aimait auparavant ou s'il est plus irritable et déprimé, il pourrait être aux prises avec une dépression.

 

2) Demandez à votre ami ce dont il a besoin en ce moment.

Il peut être difficile de demander de l'aide, surtout lorsqu'on traverse une période de dépression. C'est pourquoi, selon Mme Kensing, la meilleure chose à faire pour soutenir un ami est de lui demander franchement ce dont il a besoin et comment vous pouvez l'aider dans ce qu'il vit. Certaines personnes ont besoin de savoir que vous allez les écouter sans essayer de les "réparer", tandis que d'autres voudront que vous soyez plus proactif dans votre aide", affirme Kensing. Le fait de leur demander ce qu'ils ressentent ou ce dont ils ont besoin, au lieu de faire des suppositions ou des suggestions, leur montrera que vous êtes là simplement pour les écouter et sans jugement.

 

3) Soyez curieux et compatissant à l'égard de ce qui se passe chez eux.

Bien que la stigmatisation de la santé mentale s'estompe peu à peu, il peut encore être difficile d'identifier ou d'accepter que l'on souffre de dépression. C'est pourquoi Mme Kensing recommande d'aborder un ami souffrant de dépression en faisant preuve de curiosité. N'essayez pas de thérapiser ou de diagnostiquer quelqu'un, mais posez-lui plutôt des questions réfléchies et encourageantes de manière à l'inviter à parler ouvertement de ce qui lui arrive. Cela lui donnera un sentiment de sécurité, ce qui pourrait l'amener à être plus honnête et l'aider à libérer les émotions refoulées.

 

4) Ne vous attendez pas à devenir le seul système de soutien de quelqu'un.

Bien qu'être un bon ami puisse signifier que vous devez être présent pour quelqu'un dans le besoin, il est important de ne pas vous attendre à devenir son seul système de soutien. Mme Kensing explique que lorsque cela se produit, cela peut mener à la prise en charge, ce qui peut nous obliger à nous négliger et à négliger notre propre bien-être. Dans ce cas, il est important d'avoir des limites saines et de trouver un moyen de soutenir votre ami d'une manière qui soit encore gérable et confortable pour vous. Et si votre ami ne respecte pas cela, ce n'est pas à vous de répondre à ses attentes. Au-delà de cela, Kensing dit : "Soyez conscient de la façon dont la dépression de quelqu'un peut vous affecter. Vous pourriez vouloir prendre davantage soin de vous avant et après les moments passés à soutenir un ami."

 

5) Sachez quand vous devez demander un soutien supplémentaire.

Si votre ami(e) parle de son intention de se faire du mal, vous devez immédiatement contacter les services d'urgence. "Selon les relations qu'entretient votre ami avec sa famille, il peut être approprié de lui demander un soutien supplémentaire", explique Mme Kensing. Selon elle, les principaux indicateurs d'une telle démarche sont les suivants : un ami ne respecte pas ses obligations, par exemple ses travaux scolaires, et ne prend pas soin de lui-même (par exemple, il ne mange pas ou ne s'occupe pas de son hygiène).

En apprendre plus

grignotage compuslif manger stress

5 astuces pour arrêter le grignotage compulsif dû au stress ?

safran histoire stress bienfaits

Le safran de A à Z

Commentaires

Soyez la première (ou le premier) à commenter.
Tous les commentaires sont examinés avant d'être publiés.

Votre panier

x

aService après-vente

b30J POUR ESSAYER ET TESTER

cPaiement sécurisé